Vie politique et vie publique

Le programme En Marche!, incarné par Emmanuel Macron replace le citoyen au centre de la vie politique.

Voici ci-dessous un concentré des principales propositions du programme LREM! relatif à la vie politique et la vie publique.

Le diagnostic

  • Une politique en manque de confiance : les français s’engagent, mais  la défiance envers les politiques n’a jamais été plus grande.
  • Une politique en manque d’efficacité : la politique est devenue une profession réglementée.

Les propositions

Objectif 1 : un personnel politique qui représente les Français.

  • Le non-cumul des mandats dans le temps sera instauré. On ne pourra exercer plus de trois mandats identiques successifs.
  • Le financement des partis politiques sera modulé en fonction du renouvellement des candidats investis par le parti.
  • Les postes d’autorité dans l’Etat seront ouverts à toute personne pouvant justifier d’une expérience et d’une compétence utiles au service de l’État, notamment au travers de l’exercice de responsabilités politiques.
  • Le régime spécial de retraites des parlementaires sera supprime. Les députés seront rattachés au régime général.
  • Les nouveaux ministres, immédiatement après leur nomination, seront auditionnés par la commission permanente de l’Assemblée nationale compétente pour leur portefeuille.

Objectif 2 : Des élites plus responsables

  • Le Président de la République présentera son bilan national et européen une fois par an devant le Congrès.
  • Les parlementaires qui soutiennent notre action mettront en place des dispositifs innovants d’évaluation du travail parlementaire (jurys citoyens, compte-rendus de mandat via les réseaux sociaux,…).
  • Nous exigerons la probité de nos hommes politiques.
  • Le casier judiciaire B2 des candidats à des fonctions électives devra être vierge.

Objectif 3 : Des élites plus efficaces : moderniser les institutions

  • Interdire que des amendements écartés en commission soient à nouveau examinés en séance publique. La procédure parlementaire doit être plus efficace et plus rapide.
  • Limiter le nombre de mois pendant lequel on légifère et consacrer plus de temps parlementaire à l’évaluation de l’action du gouvernement.
  • Appliquer par défaut la procédure accélérée devant le Parlement, avec une seule lecture initiale par chambre.
  • Généraliser le vote électronique d’ici 2022.
  • Réduire le nombre de parlementaires au Sénat comme à l’Assemblée nationale

Retrouvez tous les détails du programme officiel En Marche! ou comment remettre le citoyen au cœur de la politique.