Die Rückkehr des Nationalismus ist weder eine Banalität noch eine Trivialität!

Würde die Zeit die Vergangenheit aus unseren Erinnerungen versuchen, wie mit einem Schwamm auf einem Schultafel zu verdrängen und zu löschen? Wie können wir dann das Wiederaufleben eines Nationalismus erklären, von dem wir dachten, er sei begraben worden?

Ein kurzer Rückblick ...

Nous sommes le 8 janvier 2019, à Riesa, en Allemagne.

Kongress der deutschen Rechtsextremen Partei. Sein Präsident, Alexander Gauland, verglich die Europäische Union mit der Zeit des Nationalsozialismus. Eine beleidigende und beunruhigende Aussage. Das ist nicht der erste Skandal der Figur. Es war derselbe, der im Juni 2018 durch die Relativierung der Zeit des Nationalsozialismus in Deutschland für Empörung sorgte. Fehler oder nicht, das ist viel mehr als eine einfache Entgleisung, es ist ein echtes System, dessen Leiter er selbst ist.

 » Wer heute den einzigartigen Bruch mit der Zivilisation leugnet, kleinredet oder relativiert, der verhöhnt nicht nur die Millionen Opfer, sondern der will ganz bewusst alte Wunden aufreißen und sät neuen Hass, und dem müssen wir uns gemeinsam entgegenstellen. « 

Bundespräsident Franck Walter Steinmeier, juin 2018 (*)
Angesichts solcher monströsen Aussagen ist es notwendig, die Realität zu bezeugen.

Es ist der israelische Historiker, Paul Friedländler, der dann vor allen Abgeordneten des Bundestages eine lebhafte Rede hält. Die AfD Abgeordneten von Alexander d´Alexander Gauland sind ebenfalls anwesend. Ein ergreifendes Zeugnis eines Holocaust Überlebenden. Er beschreibt die Alltagsangst davor, die vielfältigen und perversen Gesichter eines unbegrenzten Obskurantismus. Er rezitiert eine Vergangenheit, in der Mitleid keinen Platz hatte, während Verrat und Feigheit die Ehrenplätze einnahmen. Er erinnert uns auch an diesen Ölfleck der Barbarei, der sich während seiner Karriere auch in Deutschland, Frankreich und der Schweiz ausgebreitet hat.

Diese Erinnerung an die Vergangenheit sollte als Warnung an die jüngeren Generationen dienen.

Denn diese Tragödie ist nicht allzu weit weg. Aber es ist in der Tat der Nationalismus, der nur rauchende Ruinen und Asche aus einem ephemeren teuflischen Traum hinterlassen hat!

Es ist zweifellos schwierig für Generationen, die diese dunkle Zeit nicht erlebt haben, die Bedeutung von Worten und Taten angesichts dieser Welle des Nationalismus oder gar des Ultranationalismus, den wir heute erleben, zu begreifen. Leider nicht nur in Deutschland, sondern auch in ganz Europa. Diese nationalistischen Chimären zu verfolgen und sich in sich selbst zurückzuziehen, bedeutet, die Demokratie einer großen Gefahr auszusetzen.

Der Weg zur Wahrheit besteht dann darin, diese junge Generation zu sensibilisieren, dass der Nationalismus und seine Extreme von rechts und links bei weitem nicht die Domäne der Banalität sind. Es ist noch weniger eine ideologische und mediale Kleinigkeit, die sich in eine politisch-ökonomische Landschaft einfügen würde. Das nennt man Obskurantismus. In der Perversität, die sie charakterisiert, wird es sehr gefährlich, damit zu spielen oder damit umzugehen. Die Lösung ist dann der Widerstand. Es ist auch eine Pflicht.

Der Kampf gegen den Klimawandel darf die Gefahr des Nationalismus nicht außer Kraft setzen.

Obwohl ich von der Notwendigkeit entschlossener Maßnahmen im Klimawandel überzeugt bin, obwohl ich das Handeln dieser jungen Menschen in Bewegungbewundere, bin ich nach wie vor davon überzeugt, dass der ideologische und politische Widerstand gegen den Nationalismus ebenso eine Priorität ist.

Lassen Sie uns dann gemeinsam die Gelegenheit nutzen, die uns die Europawahlen im Mai 2019 bieten, um die Demokratie in Europa und das in der Welt einzigartige europäische Modell zu bekräftigen. Wir müssen uns vor all diesen Aggressoren schützen, die nur ein Ziel haben, nämlich sich in sich selbst zurückzuziehen. Lassen Sie uns dann für die Wiedergeburt Europas handeln.

(*) : Quiconque aujourd’hui nie, rabaisse ou relativise la rupture unique avec la civilisation se moque non seulement des millions de victimes, mais veut délibérément ouvrir de vieilles blessures et semer une nouvelle haine, et nous devons l’affronter ensemble.

Eine Antwort auf „Le retour du nationalisme est ni une banalité, ni une bagatelle!“

  1. Un survol des médias allemands « Der Spiegel » …
    À ma grande surprise, je dois avouer de manière positive que non seulement la qualité journalistique du reportage du Spiegel s’est considérablement améliorée, mais aussi son objectivité et sa neutralité, et nous le constatons en lisant l’article n ° 13 du 23/3/2019 sous le titre de « l’enfant de la colère » de Julia Amalia Heyer, et en regardant la vidéo « Mon Macron, mon Paris », nous pouvons déjà féliciter la journaliste Julia Amalia Heyer pour l’objectivité journalistique de son reportage sur le président E. Macron. Même si vous regardez l’analyse du mardi 16.04.2019 par Britta Sandberg, « Les relations de Macron avec Notre-Dame », « Le chef des pompiers », si vous lisez l´article en tant que lecteur et en tant que parisien, vous avez le sentiment que le «Spiegel» est tombé par ses éloges «amoureux» du président E. Macron et de Paris! On peut louer le « Spiegel » et la « Rédaction » pour l’objectivité et la neutralité ainsi que l’impartialité du reportage!
    Et pour cela nous pouvons lui dire:  » continuez comme ça …! »
    Permettez-moi de citer quelques passages importants qui pourraient ouvrir les yeux de certains médias en France, dont la critique systématique du président Emmanuel Macron peut non seulement affecter négativement les lecteurs, mais également de plus en plus d’électeurs, en les jetant dans les bras grands ouverts des partis populistes et extrême-droite (RN) de Marine Le Pen comme de l´extrême gauche comme JL Mélenchon. Mais les médias peuvent aussi motiver les électeurs indécis d´aller voter aux élections européennes du 23 au 26 mai 2019. Ou par leur tendance extrêmement négative de présentation d´articles négatifs, ce qui conduit à renforcer les rangs de l´abstention déjà si importante qu´elle met en danger notre démocratie!
    https://magazin.spiegel.de/SP/2019/13/163040339/index.html
    «Enfant en colère»
    Le président de la France, Emmanuel Macron, a failli échouer à son orgueil. Le mouvement des gilets jaunes lui a appris à se battre à nouveau pour les Français.
    Par Julia Amalia Heyer
    Vous pouvez lire l’article complet dans le numéro 13/2019.
    Je ne citerai que quelques passages:
    « Plus il a parcouru le pays, écoutant et expliquant, plus sa popularité a augmenté. »
    « Néanmoins, si Macron a un contact visuel avec l’adversaire, il a déjà gagné » … Macron dit: Vous pouvez parler librement ici, mais s’il vous plaît, ne dites pas des choses qui ne sont pas vraies.  »
    « La victoire est parfois suivie d’une autre défaite …. Et c’est vrai: Macron a réussi en quelques mois à ce que ses prédécesseurs pendant des décennies n’aient pas réussi à faire que la France apparaisse comme un pays moderne, comme un pays européen à la tête des idées,  »
    Un jeudi de février, Emmanuel Macron se tient debout dans une salle de sport bourguignonne, avec des manches retroussées et une chemise trempée. Tous à un. « Après plus de trois heures de discussion … lorsque ses conseillers lui ont demandé de mettre fin au débat, il leurs demande dans leur direction: » Pouvons-nous continuer un moment, s’il vous plaît? Est-ce que ça ira?  »
    «Il a toujours eu de la chance. Mais il peut aussi se battre.»
    Par Julia Amalia Heyer, 23.03.2019.
    https://www.spiegel.de/politik/ausland/notre-dame-brand-koennte-sich-zu-emmanuel-macron-vorteil-wenden-a-1263173.html
    Les relations de Macron avec «Notre-Dame de Paris»
    Le Chef des Pompiers
    La France pleure pour sa cathédrale – mais pour le président Macron en difficulté, la catastrophe nationale pourrait être une chance. Il peut, il doit faire ses preuves maintenant. Il n’a pas beaucoup de temps.
    Une analyse de Britta Sandberg, Paris
    « Président Macron – est fait pour les tempêtes »
    « Le président a été mis au courant à 19 heures, alors qu’il venait d’enregistrer son discours. 40 minutes plus tard, l’appel de télévision fut annulé. C’était la bonne décision. 13 minutes plus tard, l’étroite tour centrale, le toit de Notre-Dame, est en flamme.
    « Presque aucun autre bâtiment de cette ville, riche en belles constructions, n’est aussi proche des Français que l’édifice sacré gothique, dans lequel Napoléon fut couronné empereur en 1805. Pas le Panthéon, pas la Tour Eiffel, pas même le Louvre. «Notre-Dame» a presque survécu à la Révolution française et aux deux guerres mondiales et l’église est devenue un lieu de grands moments républicains.  »
    Le 26 août 1944, le Général de Gaulle célèbre la libération de Paris par une cérémonie religieuse à la suite de son cortège triomphal sur les Champs-Élysées. Peu de temps auparavant, il avait déposé le pape de la cathédrale, sympathique au gouvernement Pétain. Vingt-six ans plus tard, les funérailles du général ont lieu à Notre-Dame. Et en janvier 1996, Helmut Kohl a pleuré ici dans cette Cathédrale «Notre Dame» pour son ami, le défunt président François Mitterrand.  »
    « Tout c´est bien réalisé jusqu’à présent »
    « Jusqu’à présent, Macron a tout fait correctement depuis l’incendie qui a annulé l’agenda politique. « Nous reconstruirons complètement «Notre-Dame» parce que c’est notre destin, notre histoire », va-t-il expliqué peu avant minuit, alors que l’église était toujours en flammes. Puis il a félicité les pompiers, ces « soldats du feu ». C’est l’heure des grands gestes, aujourd’hui Macron s’entretient avec le Pape, demain, le Conseil des Ministres devrait discuter exclusivement de la restauration prochaine de «Notre-Dame.  »
    « Il est rare qu’une nation pleure collectivement pour un Monument – on pourrait se demander si cela se produisait en Allemagne qu´est-ce-qui se passerait par exemple: avec la porte de Brandebourg, le Reichstag, l’Elbe-Philharmonie, “?
    https://www.spiegel.de/politik/ausland/notre-dame-brand-koennte-sich-zu-emmanuel-macron-vorteil-wenden-a-1263173.html -Macrons Umgang mit Notre-Dame – Der Brandmeister

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.