Un pot-pourri de thèmes en ce début d’année 2018. L’actualité européenne ne dort pas !

Les thèmes ne manquent pas, dieu merci. Livrons-nous à une petite revue transversale sur ceux qui occupent la presse allemande.


Commençons si vous le voulez bien par un mouvement indépendantiste qui a marqué ces derniers mois : celui de la Catalogne.

Beaucoup d´articles ont été publiés déjà après le référendum catalan tenu le 1er Octobre 2017. Presque l´ensemble du monde politique en Europe et une partie de la presse avaient dénoncé que ce référendum était bien illégal au regard de la Constitution espagnole. Rappelons-le, la participation était de moins de 42,30 %.

Depuis que s´est-il passé ? L’Ex-Premier Carles Puigdemont s´est enfui en Belgique.

Sa liberté de se déplacer est largement entravée par un mandat d´arrêt qui a été lancé contre lui par la justice espagnole. À défaut de pouvoir alors être sur place, il gouverne par vidéo depuis la Belgique.

Une situation étrange il est vrai. La justice belge y est impuissante. Face à ce régionalisme nationaliste espagnol, il faut espérer qu’il ne donnera pas de vocations à d’autres mouvements autonomistes en Europe. Il faut souhaiter qu’une certaine presse ne se saisisse pas de telles occasions pour les soutenir du reste.

Lire l’article dans son intégralité (en allemand)
Auteur: Thomas Urban
Source: Süddeutsche Zeitung du 12 janvier 2018

L’autre préoccupation du moment en Allemagne : les négociations en cours entre la CDU, la CSU et le SPD.

Ils discutent, ils négocient, en ce début d´année 2018, où va l´Europe ?

Commencées sous les couleurs de la Jamaïque, torpillées par le parti libéral du FDP, il semble que les négociations pour la formation d’un gouvernement aboutissent. Les trois partis de la deuxième coalition, la précédente donc, acceptent de remettre les couverts pour une troisième édition, la prochaine alors.

L’Europe peut-elle respirer? Rien n’est fait … alors patience encore.

Intensive Verhandlungen bis zuletzt. Zum Finale der Sondierungen streiten Union und SPD vor allem über Zuwanderung, Europa und Finanzen.
Auteur: Nico Fried
Source: Süddeutsche Zeitung du 12 janvier 2018

Deutsche Wirtschaft stark wie lange nicht!

Malgré un paysage politique confus dans le monde entier, le produit intérieur brut (PIB) allemand a augmenté en 2017.

L’Allemagne se porte bien, même très bien. Du moins sur le plan économique. Une très bonne nouvelle pour le monde fermé de la Finance.

Poussé par sa force à l’exportation, l’Allemagne dégage un excédent annuel de ses finances publiques équivalent à 0,7% de son PIB. Le surplus de ses comptes extérieurs, lui, s’élève à 7,50% du même PIB selon les données d’Eurostat.

1.415 milliards d’euro, c’est le montant des opérations à l’export des biens et des services pour l’année écoulée.

Trotz politischer Unsicherheit in der Welt wuchs das Bruttoinlandsprodukt 2017 besonders kräftig.
Auteurs: Cerstin Gammelin, Alexander Hagelüken
Source: Süddeutsche Zeitung du 12 janvier 2018

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.