Demandons-nous chaque jour ce que nous pouvons faire pour la planète !

Nicolas Hulot a lancé un mouvement inédit dans l’histoire de notre pays pour répondre à cette question universelle : comment mieux vivre ensemble en respectant la planète et la biodiversité et en adaptant nos modes de vie aux enjeux environnementaux ?

Le président de la République a fixé dans son programme un cap très ambitieux, nous avons réussi en un peu plus d’un an à mettre en œuvre de grands progrès.
Grâce au travail de Nicolas Hulot, Brune Poirson et Sébastien Lecornu au sein du Gouvernement, nous pouvons être fiers d’avoir un bilan écologique à la hauteur des enjeux.

Notre Gouvernement s’est engagé pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles et développer les énergies renouvelables
  • la France est le premier pays au monde à avoir interdit tout nouveau permis de recherche d’hydrocarbure et toute exploitation d’ici 2040 ;
  • nous incitons les Français à réduire leur consommation d’énergies fossiles à travers des mesures fiscales tout en proposant des aides pour accompagner notamment les ménages les plus modestes dans la transition écologique ;
  • nous avons lancé un grand plan d’investissement de 57 milliards d’euros, dont 20 milliards consacrés à la transition écologique et à la rénovation énergétique ;
  • ce plan sert, par exemple, à financer la nouvelle prime à la casse d’une voiture ancienne et polluante remplacée par une voiture plus récente et plus performante. Déjà 140 000 personnes ont changé leur voiture grâce à ce dispositif. 70% d’entre elles étaient des ménages modestes ne payant pas l’impôt sur le revenu ;
  • nous développons les énergies renouvelables et travaillons au déploiement de l’éolien, du photovoltaïque, de la méthanisation ; nous maintenons notamment le développement rapide de l’éolien offshore.
Nous portons un engagement sans précédent pour réduire les pesticides :
  • la France est à l’avant-garde en Europe sur ce sujet : quand la Commission européenne souhaitait sortir du glyphosate d’ici 10 ans, c’est notre pays qui a réussi à négocier une sortie dans 5 ans et qui s’est personnellement engagé à aller plus loin, avec une sortie promise dans 3 ans pour la France ;
  • nous avons interdit plusieurs néonicotinoïdes afin de protéger notamment les populations d’abeilles.

Nous avons abandonné le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, protégeant ainsi des hectares de terres, et reconfiguré un nouveau projet de territoire privilégiant l’agriculture durable.

Nous accompagnons les ménages modestes dans la transition écologique, avec notamment la généralisation du chèque énergie à tous les ménages français en précarité énergétique (150€/an en moyenne pour les aider à payer leurs factures d’énergie auxquels 4 millions de Français sont éligibles). Cela s’ajoute à la prime à la casse des véhicules évoquée plus haut.

Notre pays a été à l’avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique à l’international avec le succès du One Planet Summit qui a abouti à des engagements forts pris au niveau international pour le climat et avec l’appel d’Emmanuel Macron, « Make Our Planet Again », aux chercheurs du monde entier à venir faire leurs recherches en France.

Et notre ambition ne s’arrête pas là.

Dans les prochains mois nous concrétiserons l’inscription de l’environnement dans l’article 1er de la Constitution, nous mettrons en œuvre la feuille de route pour l’économie circulaire (pour, notamment, réduire de moitié les déchets mis en décharge et tendre vers 100% de plastique recyclé d’ici 2025) ainsi que le Plan Biodiversité et le Plan Solaire.

Nous poursuivrons la transformation agricole pour atteindre 15% de surface agricole en agriculture biologique en 2022 (contre 6% aujourd’hui) et un investissement de 150M€ pour rémunérer les agriculteurs pour la mise en place d’actions de protection de la biodiversité…

Nous aussi, à La République En Marche, nous devons toujours nous demander ce que nous pouvons faire pour la planète.

Je sais que vous êtes nombreux à vous investir pleinement pour la transition écologique au quotidien, notamment dans nos projets citoyens et je vous en remercie.
Les différents appels de Nicolas Hulot nous incitent à faire encore plus et à remettre en question nos pratiques, au Gouvernement, dans nos différents engagements et comme simples citoyens.
Je souhaite qu’En Marche soit une plateforme d’échanges et d’initiatives pour la planète, c’est pourquoi j’en appelle à chacun d’entre vous pour :

  • nous faire remonter vos opinions et idées sur notre action au gouvernement et ce que nous devons faire en priorité pour la planète, à l’adresse suivante : idees@en-marche.fr ;
  • lancer de nouveaux projets citoyens pour rassembler toutes celles et ceux qui veulent agir concrètement près de chez eux pour la planète.

C’est ensemble, avec humilité et détermination, que nous réussirons la transition du 21ème siècle.

Christophe Castaner
Délégué Général de La République En Marche !

Extrait de la communication de Christophe Castaner adressée le 28 août 2018 à tous les adhérents En Marche!, dans le monde, suite la démission surprise de Nicolas Hulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *