Fraternité, un composant du triptyque républicain, et l’accueil des réfugiés. Il nous faut être à la hauteur du désastre humanitaire.

Fraternité est un lien de solidarité qui devrait unir. Lamartine disait haut en son temps  » L’égoïsme et la haine ont seuls une patrie ; la fraternité n’en a pas !  » . Une définition bien mise à mal ces derniers temps en France.

Le problème de l’accueil des réfugiés est d’ordre humanitaire avant tout chose, cela. Il ne faut pas l’oublier avant le débat. Il ne faut pas confondre migration et exil. La première est souhaitée, le deuxième est subi. En clair, il ne s’agit ni plus ni moins d’un enjeu de société.`

L’Europe fait face depuis trois années à un flux de réfugiés sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Certains pays décident de fermer leurs frontières, d’autres en revanche accueillent à bras ouverts. L’Allemagne est exemplaire aujourd’hui, même si aujourd’hui elle doit admettre faire face à des quelques difficultés. Heureusement, celles-ci ne semblent pas être insurmontables.

La France semble seulement se réveiller d’une certaine inertie. Parler d’inaction politique semble cependant plus vrai.

Accueillir les réfugiés, la France ne s’y est pas préparée. Politiquement parlant, mais aussi sur le terrain.

Alors les associations caritatives, de tout bord, ont pris le relais, comblant sur le terrain la lacune des mandatures précédentes. Il faut bien insister sur la déclinaison au pluriel : cette situation latente n’a jamais trouvé de solution depuis de années.

Le réveil est dur, il est politique avant tout. Seulement voilà, dans le quotidien, la défaillance de l’État se traduit par la violence.

Inutile de se voiler la face, les images effrayantes ont déjà fait le tour des télévisions et des réseaux sociaux. Une réaction virale en réponse à la brutalité déployée, sans disproportion exagérée. Choquantes et terribles sont les images. Elles marquent, elles interpellent, elles peuvent insurger. Le respect de l’ordre républicain opposé à l’exaspération.

Avant d’en arriver là, il eût fallu comprendre l’urgence évidente pour éviter la confrontation. N’oublions pas que les diverses associations se sont subsidiées à la responsabilité défaillante de l’État. Cette fraternité républicaine, ce sont bien elles qui la portent. Ce sont aussi elles qui réconfortent, accueillent. Là où la République aurait dû tracer l’avenir, elles se soucient des droits fondamentaux de la personne, avec leurs moyens limités, avec le bénévolat aussi.

Les dérapages sont alors garantis, pouvant même aller jusqu’à une certaine forme de radicalisation de certains. Ceux-ci aussi ne sont pas acceptables dans un État de droit. L’emploi de la force n’a jamais été une solution juste et adéquate, bien au contraire, elle appelle à plus de violence encore.

Remettons alors de la pondération dans le débat pour se rappeler une chose : la France accueille, elle ne peut chasser. L’immigration est un problème sociétal, il y a urgence.

Le travail de réflexion est alors nécessaire.
Admettre que la France politique n’a pas été à la hauteur des années durant, c’est faire preuve d’humilité et de bon sens. Entendre, écouter ces associations caritatives, apprendre pour mieux comprendre, recevoir la critique légitime. En un mot, accepter la main tendue, encourager et faciliter la coopération.

Pourquoi ne pas regarder alors ce que nos voisins font ? « Refugees, welcome ! ». Ce slogan est devenu célèbre en Allemagne.

Dans la réalité, c’est une coordination étroite entre les associations, les pouvoirs publics, les forces de l’ordre et des armées que le flux de réfugiés a été canalisé sur le sol allemand. Dans l’urgence, les pouvoirs publics ont réquisitionné des bâtiments vacants, des gymnases et bien d’autre encore. Là où il n’y avait pas de ressources, celles-ci ont été construites et dispersées sur l’ensemble du territoire de la République. Nous avons assisté à un élan citoyen et humanitaire pour accueillir, intégrer ce qui a permis et permet encore un énorme travail de proximité. C’est une toute une logistique qui s’est mise en place pour une cause humanitaire.

Pouvons-nous alors parler de malaise ?

Oui, sans aucun doute car il y a une certaine contradiction. Dans les faits, il y a amalgame entre les réfugiés, contraints à l’exil et les immigrants économiques, avec des motivations complètement différentes. Les gouvernements précédents ont annoncé haut et fort des avancées qui ne se sont jamais faites. Il y a donc une nécessité absolue à remettre de l’ordre. C’est ce à quoi l’exécutif doit s’affairer, ce à quoi le législatif devra encadrer et contrôler.

La Loi Asile et Immigration peut aller dans le bon sens. C’est du reste une avancée qu’Estrosi soulignait dernièrement.

Elle se doit d’être réfléchie, applicable mais surtout de grandir la France face aux dysfonctionnements actuels. Cela demandera du temps, beaucoup de patience.

La mise en place d’une politique progressiste en termes d’immigration doit répondre aux besoins d’intégration d’aujourd’hui tout comme de demain. Dans tous les cas pourtant, elle devra tenir compte des valeurs principales que nous défendons : la solidarité humaine et la fraternité.

Co-auteurs: Anne-Sophie, Tanice

Une réponse sur “Fraternité, un composant du triptyque républicain, et l’accueil des réfugiés. Il nous faut être à la hauteur du désastre humanitaire.”

  1. Les flux migratoires,
    Excellent commentaire qui reflète la situation politique de l´Union Européenne divisée par sa diversité et intérêts nationaux.
    C´est depuis le début des années 1990, que les flux migratoires au départ de l’Afrique subsaharienne et en direction de l’Afrique du nord prennent une ampleur inédite, même dramatique. Aujourd´hui la méditerranée est devenue le fossoyeur et le cimetière de milliers de noyés/nées, hommes, femmes, enfants. En ce début d´année 2018, des migrants qui fuient la guerre, la violence, la pauvreté, à la cherche d´un refuge en Europe, presque chaque jour, ils se noient par centaines dans ce cimetière qu´est devenue la méditerranée qui a été pendant des siècles la baignoire de nos diverses civilisations qui ont donné naissance à notre culture commune humaniste qui a donné naissance à une philosophie dite transhumaniste du 21 siècle! Une lecture intéressante et enrichissante de « L’homme face à la science : de l’Humanisme du XVIIIe siècle au Transhumanisme du XXIe siècle Jean-Pierre NOUGIER Académie des Sciences et Lettres de Montpellier »…
    Cela pourrait amener certains de nos lettrés et une certaine élite à revoir leur jugement ainsi que leur comportement vis de ceux qu´ils considèrent comme subalternes ou inférieures, parfois par leur faute de langage ou manque de citations littéraires, ou ne sachant pas distinguer la nature et qualité d´un caviar ou d´un grand cru, ceux-là même qui les jugent ainsi, ignorent que ceux qui boivent uniquement de la piquette, qui ne parlent pas un langage sophistiqué de la Sorbonne ou d´une grande institution parisienne, ont toutefois l´intelligence de juger et d´apprécier ce qui est juste et sincère.
    L´intelligence est comme un Diamant aux diverses facettes qui reflètent les différentes vertus et dons de chacun. Les milliers de personnes qui s´engagent en France bénévolement pour venir en aide aux réfugiés est un exemple de solidarité ainsi que de fraternité comme cela est le cas aussi en Allemagne. La Chancelière Mme Angela Merkel en 2015 a rendu à l´Europe et à la France sa fierté par son acte humanitaire.
    Et les milliers de Français et Françaises qui s´engagent pour aider les réfugiés est aussi un exemple incomparable d´humanisme. De même aussi par les efforts ainsi que les engagements pris par le Président E. Macron dont celui pris dernièrement lors de son voyage en Tunisie par la fondation d´une université Franco-Tunisienne, est aussi une prise de conscience par l´État et de sa nouvelle classe politique, d´une prise de conscience du déficit de la France dans le domaine de ses responsabilités humanitaires en regard de son passé colonialiste en Afrique.
    Mais que fait l´Europe, en particulier la France pour réduire cette inégalité sociale, qui pousse des centaines de milliers voir millions d´êtres humains en provenance d´Afrique, d´Asie, Amérique Latine, à quitter leurs pays d’origine ? A ce propos des problèmes et causes des flux migratoire, je ne peux que conseiller de lire l´Analyse par Sandrine Dapsens.
    Depuis la révolution 1789, la France proclame par ses slogans dont elle est si fière „Liberté, Égalité, Fraternité » ! Est-ce qu´il s´agit de slogans vident de sens et de conviction lorsque l´on se penche sur les nombreux exemples dont en tant que Français, Française, on peut se cacher de honte le visage et les yeux en voyant cette détresse, cette pauvreté, ce manque de perspective d´une jeunesse dépourvue de perspectives pour l´avenir, une détresse que le réfugiés, migrants/tes portent sur leurs épaules comme un lourd fardeau de misères de toutes sortes. L´une d´elle la plus lourde, celle d´ être pauvre et d´être dépourvu de sa dignité !
    Qu´avons-nous offert comme perspective à tous les pays de l´Afrique du Nord, Afrique de l´Ouest, l´Afrique Centrale? La population totale de ces 21 États plus les deux îles françaises représente 310 millions d’habitants en 2016.
    Il est certain que la France seule ne peut pas résoudre les incomblables problèmes que l´on peut recenser dans tous ces pays d´où arrivent ces flux migratoires. Toutefois, la France en particulier qui a rendu leur Indépendance à tous ces 21 états depuis 1960, on doit se poser la question de savoir, de ce qui s´est-il passé depuis dans presque l´ensemble de ces pays ?
    Presque tous ces pays souffrent encore aujourd´hui sous des régimes corrompus qui depuis l´indépendance sont dirigés par une élite bien souvent formées et sorties de nos écoles prestigieuses en France, Belgique, Angleterre. Bien que l´on ne peut systématiquement les mettre en cause pour tous les maux endémiques cités plus haut dont souffrent ces anciennes colonies. Tous les anciens pays colonisateurs en particulier la France pour les pays francophones, il faut reconnaître un fait indiscutable, c´est que nous avons dans bien des domaines comme celui de l´Agriculture et l´élevage, par l´exportation de nos propres produits finis, aussi alimentaires, nous avons enlevé toutes les chances de développement à ces pays afin d´atteindre l’autosuffisance alimentaire.
    Bien que nous devons un grand remerciement aux diverses NGO actives dans ces divers 21 pays d´Afrique qui par leur engagement participent activement au développement économique de ces pays, ce n´est qu´une goutte d´eau dans l´océan. Sans un engagement massif, un nouveau plan Marshall comme proposé par le Gouvernement Allemand, avec l´appui de l´Union Européenne, des USA, Russie, Chine, Japon, et autres pays en Asie, Amérique du Sud, uniquement intéressés par l´exploitation des ressources naturelles comme au Congo ou Niger dont la France avec Areva extrait de l’uranium mais dont le pays et la population n´ont guère de profit, près de 90% de la population n’a pas accès à l’électricité. Nous aurons aux portes de l´Europe non pas 3 à 5 Millions de réfugiés, migrants, voulant se rendre en Europe, mais plus de 65 Millions qui attendent déjà aux frontières de la Libye, Maroc, Algérie !
    Donc les temps pressent Mme Angela Merkel et Monsieur le Président E. Macron…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *