Die Europapläne von Emmanuel Macron drohen am Widerstand Deutschlands zu scheitern.

Es läuft gerade nicht gut für den französischen Präsidenten Emmanuel Macron. Gemeint sind nicht etwa die Reformen in Frankreich, da sieht es sogar gut aus. (…). Düster steht es eher um seine Europapläne.


Macrons Grundidee: er will Frankreich reformieren und nordeuropäischen Partnern wie Deutschland annähern – auch wenn es wehtut. Gleichzeitig verlangt er auf europäischer Ebene mehr Solidarität. Deshalb sein Vorstoß für einen Haushalt der Eurozone. Mit mindestens 100 Milliarden Euro pro Jahr sollen dafür sorgen, dass künftige Krisen in Europa gemeinsam gemeistert werden (…)
Diese Doppelstrategie droht jetzt zu scheitern, weil Europa, allen voran Berlin, nicht mitmacht.(…)

L’Europe politique serait-elle en panne?

C’était le thème d’un talk-show télévisé le 2 novembre réunissant sur son plateau trois partis sur les quatre susceptibles de composer la nouvelle coalition aux couleurs de la Jamaïque. Des pourparlers à rallonge qui ne permettent pas aujourd’hui d’entrevoir une fin rapide des négociations.

Lindner, le président du parti libéral allemand du FDP, réaffirme entre autre « Kein neuer Währungsfond, in den Deutschland 60 Milliarden einzahlt und alle sich bedienen ». Une nouvelle fin de non recevoir à une des propositions phares du président Macron lors de son discours sur la relance européenne à la Sorbonne.

Après le résultat des élections législatives allemande du 24 septembre, chacun de nous avait compris que cela deviendrait plus compliqué et plus difficile.

Un libéralisme  dur contre un libéralisme égalitaire. Il y a de quoi être contrarié.

Macron apporte dans ses propositions des réponses concrètes de relance de l’unité européenne face à la montée en puissance du populisme , du séparatisme. et de l’identitarisme. Certes, aux nombreuses mesures annoncées, les propositions de  financement de celles-ci  restent vague et laissent interrogatif. Mais elles sont bien là et sont précises.

La position allemande et les négociations en cours pour un gouvernement de coalition ralentissent le déclic de sursaut initié par le Président de la République. Bien plus, elles risquent de l’annihiler.

L’Allemagne aurait-elle peur de perdre politiquement la main en Europe?

Tout porte à le croire et pourrait justifier le tour de force du parti libéral allemand. « Bisher war nicht das Problem, dass Deutschland zu stark, sondern Frankreich zu schwach war. Jetzt ist nicht das Problem, dass Frankreich zu ehrgeizig, sondern Deutschland nicht ehrgeizig genug ist. »

La réponse, nous ne la trouverons certainement pas sur un plateau de télévision, celui de jeudi soir par exemple. C’eût-été trop beau!

L’article de Georg  Blume a suscité de nombreux commentaires et c’est certainement de là que nous pouvons espérer trouver une orientation à défaut de réponse.

Bien sûr, nous y retrouvons les sempiternels clichés et préjugés sur les Françaises et les Français, cela va de soi. « Macron, rentre chez toi et laisse nous en paix »  revient souvent avec des tons agacés, voire colériques.

D’autres, et non des moindres, sont plus réfléchis et relèvent d’une autocritique saine et constructive.

« Wenn die Reformpläne für die Eurozone an der Kleinpartei FDP scheitern, dann kann sich das deutsche FDP-« Bürgertum » zuschreiben, die Europäische Einigung und das Bündnis mit Frankreich verspielt zu haben, noch bevor der historische Bruch mit Großbritannien überhaupt verdaut ist.

Mir scheint in Berlin die Enrsthaftigkeit zu fehlen, die notwendig wäre um die EU wieder auf Vordermann zu bringen. Frankreich ist integraler Bestandteil und Garantiemacht der EU und wenn Macron keinen Erfolg hat und die Entfremdung von Frankreich voranschreitet, könnte Deutschland durchaus in eine Isolation gebracht werden. Das wäre dann zwar nachvollziehbar, weil sich dieses Land schon lange unmöglich verhält, aber es wäre von den Einwohnern auszubaden.

Man fragt sich, wo das außenpolitische Gespür der FDP bleibt. Es geht nicht um 60 Mrd. Euro, die dieses Land an seine Nachbarländer auszahlt. Das hat Macron mehrfach klargemacht. »

Ou encore : « Ich bin schockiert, wie wenig zahlreiche Forumteilnehmer über Frankreich wissen und sich dennoch darin gefallen, mit plumpen Klischees vermeintliche Pointen zu setzen. Frankreich ist immer noch Nettozahler in der EU (..).Macrons Konzept, das eigene Land solider aufzustellen und gleichzeitig die EU solidarischer zu machen, ist nicht nur total richtig. Es ist vermutlich der einzige Weg, die EU zu einem Gebilde zu machen, das seine Trümpfe ausspielen kann.« 

Il est donc légitime de se poser la question si la position de Christian Lindner est véritablement portée par ses militants dans leur majorité ou non.  Notre référente LaREM rappelait à juste titre dans un échange récent que le FDP n’est pas monolithique. Je lui donne raison.

L’Allemagne cultive depuis des siècles l’art du compromis.

Un accord pourra être trouvé qui saura satisfaire les attentes et les susceptibilités de chacun des protagonistes. La question est de savoir quand? Dans l’extrême, il faudra envisager de nouvelles élections. Un scénario qui est évoqué de plus en plus depuis quelques jours.

Il nous reste à être vigilant, à s’armer de patience et à éviter une quelconque ingérence. Il est en revanche enthousiasmant que nos idées trouvent adhésion. Cela ne peut que renforcer notre volonté de marcher encore et encore.

Lire l’intégralité de l’article (en langue allemande)

Auteur: Georg Blume
Source: Zeit Online du 3 novembre 2017

 

2 réponses sur “Die Europapläne von Emmanuel Macron drohen am Widerstand Deutschlands zu scheitern.”

  1. Bravo pour cette belle analyse de presse. Pour continuer sur une note d’optimisme, n’oublions pas le communiqué récent de Sigmar Gabriel dans Le Monde.

  2. Un article très édifiant sur le pourquoi et le comment des réticences et rejet systématique du dirigeant du FDP Christian Lindern aux propositions du Président E. Macron.

    Cependant, jamais plus les dirigeants allemands n´auront une nouvelle chance de changer les institutions européennes mais aussi d´introduire des réformes attendues depuis plus de 30 ans en France et Allemagne. Réformes déjà introduites en France et elles risquent d´être bloquées par le FDP pour des raisons qui restent encore inexpliquées ou s´agit-il du mal Allemand ?

    Lors de l´émission du jeudi 2. Novembre Maybrit Illner, au sujet des propositions sur l´UE du Président Emmanuel Macron, ayant assisté à la passe d´armes entre les membres du prochain gouvernement de la coalition « Jamaika-Koalition, Schwarz-Gelb-Grün», il ne fallait pas s´attendre à une réaction pleine d´enthousiasme de la part de certains des participants à ce dialogue comme l´un des dirigeants du FDP le Chef Christian Lindner.

    Bien avant les élections les positions de Christian Lindern vis-à-vis de l´UE que ce soit le fonds européen de stabilité financière et d´aide apportée à la Grèce, ou la politique de la Banque Centrale ainsi qu´un Budget ainsi que la nomination d´un Ministre Européen des Finance sans oublié l´aide accordée à la Grèce, ses réticences étaient déjà connues… Bref il est aussi contre les propositions du Président Emmanuel Macron.

    Mais est-ce une réaction typiquement Allemande de tout critiquer de ce qui vient ou qui concerne la France ?

    Alors que le Président E. Macron a de nombreuses reprises mais dans une interview accordé au « Spiegel », a bien affirmé qu´il n´avait jamais pensé mettre en place un « Budget » qui servirait à réduire le déficit des autres pays du Sud de l´Europe dont la France ! De plus quelle idée aussi stupide que saugrenus mais aussi arrogante!

    Ayant vécu depuis plus de 50 ans en Allemagne cette évolution des mentalités après-guerre et transformation de la société Allemande causée par le miracle du renouveau de la suprématie industrielle et dominance économique, il y a de quoi avoir de nouvelles craintes pour l´avenir de l´UE sur la dominance politique de l´Allemagne.

    Certes, nous avons en face de nous une jeune génération représentée par des politiciens comme Christian Lindner qui ne connait le passé et les séquelles laissées par le troisième Reich que par la lecture et l´information offerte par les médias. Il s´agit d´une génération débarrassée des conventions rigides ainsi que des séquelles traumatiques et complexe de culpabilité des générations passées responsables des drames que l´Europe a traversé.

    Il s´agit avec la montée en proue de cette jeune génération de politiciens comme Christian Lindner chez le FDP ou aussi comme le Président Macron, c´est un nouveau » type » d’«individus faisant preuve d’esprit d’entreprise, de vitalité, de dynamisme sachant sur le plan dialectique emballer les foules et fasciner les jeunes comme cela est le cas avec le FDP et en France avec « En Marche » aux dernières élections. Qu´est-ce qui bien les différencier ? Rien!
    La question est de savoir et de connaître de Christian Lindern pourquoi de telles réactions aussi irrationnelles aux propositions du Président E. Macron et propos, réflexions souvent agressives et aussi de la part d´une certaine presse. Est-ce de nouveau cet esprit de dominance qui bloque toutes pensées logiques ? Est-ce de nouveau ce « virus » immortel transmis de génération en génération qui consiste à croire que nous sommes « Différents » des autres nations ? Est-ce virus de la « Dominance » qui nous donne le droit de dominer par tous les moyens et qui ne peut qu´engendrer des catastrophes et conflits ? Est-ce que comme nous livrent les exemples de Pegida, AfD et autres, que les démons du passé sont aussi de retour en Allemagne ? N´a-t-on pas comprit en Allemagne que cet esprit inné de vouloir dominer à amener plusieurs fois l´Europe au bord de l´abime ?

    Toutefois, Christian Lindner n´est pas le seul a être critique vis à vis du Président E. Macron, il suffit de reprendre certains articles et titres en premières pages des journaux allemands comme le Spiegel qui notait après l´élection : „von Macron Deutschland wird zu Kasse gebeten“!

    J´avais déjà écrit à l´hebdomadaire le « Spiegel » sur cet esprit de la critique systématique lorsque qu´il s´agit de la France. Depuis le retour de l´Allemagne comme grande puissance économique, nous pouvons régulièrement lire, voir les émissions , reportages , sur les problèmes des banlieues ainsi que des articles, émissions et les nombreux reportages, sur la situation économique, politique surtout avec Marine Le Pen (que les médias voyaient déjà présidente) alors que FN n´a que 8 députés à l´Assemblée Nationale, le chômage, sécurité après les divers attentats, criminalité etc.
    Je me suis permis de rappelé aux médias en Allemagne, la société parallèles à Berlin et autres grandes villes, avec les clans criminels de grandes familles arabes et autres, les milliers d´agressions (plus de 1.650 en 2016) sur des réfugiés, incendies criminels de centres d´hébergement, les démonstrations de Pegida et AfD avec plus de 80 députés au Bundestag ! ce qui est une honte pour l´Allemagne, après plus de 70 ans!, les zones libérées par les néo-nazis!, NSU etc… et autres scandales financiers et politiques, NON l´Allemagne n´est pas mieux lotie que la France si ce n´est avec un Budget équilibré, un chômage »Non Officiel » de moins de 3,5 % et une export inégalé dans l´UE au détriment des autres partenaires de l´UE. Cela a été atteint par un dumping sur les salaires et les réformes Harz 4 introduites par le gouvernement de l’époque de Gerhard Schröder ce qui profite au maximum à l´Allemagne.

    Il faut donc espérer que dans le FDP en particulier et autres partis comme la CSU, ne vont pas se laisser éblouir par ce rayonnement de puissance économique que tous les pays de l´UE ont contribué à son essor !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *