Oxygéner et transformer l’Assemblée Nationale

Le paysage politique va être profondément refondu, cette certitude est bien présente. Il reste cependant à le composer, la tâche est dure. Le candidat officiel En Marche ! pour la 7ème circonscription, Frédéric Petit, en est fort conscient.

L’élection du 7 mai dernier a posé la première pierre d’un renouveau politique en France. La dynamique du mouvement En Marche ! est forte. Renommé La république En Marche ! au lendemain de cette date, ses ambitions sont claires. Tout commence par la rénovation de l’engagement politique.

Cette dynamique suscite la jalousie et de nombreux ralliements opportunistes de dernière minute. Ces anciens ministres, députés sortants se prévalent de l’étiquette « Majorité Présidentielle » au point d’installer une confusion et au grand dam de leur parti d’appartenance. Arguant la vigilance, l’exigence dans la majorité d’Emmanuel Macron, leur notoriété politique pèse néanmoins.

Candidater officiellement pour le mouvement, c’est avant tout un engagement personnel. Mais c’est aussi une charte de 140 points à respecter et à défendre dès son entrée au parlement. C’est aussi devoir bosser durement et avoir une obligation de résultat. Car l’expertise politique n’est pas le point décisif. Bien au contraire, c’est l’expertise de la vie de tous les jours, de la vie réelle qui est requise. Le vécu du terrain, le savoir-faire de l’agriculteur, l’analyse de l’ingénieur, l’entrepreneuriat du jeune diplômé sont ces compétences mises en avant par le mouvement pour incarner le renouveau.

Redonner légitimement la place du citoyen en politique, c’est oxygéner l’Assemblée Nationale et lui conférer cette vitalité pour réinventer ensemble les codes. Ne nous trompons donc pas…

Retrouvez Frédéric Petit sur Twitter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *