Le projet d’une Europe sociale: un projet qui passe par un couple français-allemand solide.

L’Europe est indéniablement une création démocratique où, à l’origine, liberté côtoie régulation et solidarité. Nombre d’Européens vive la liberté économique comme acquise.

Il n’en reste pas moins que certains chantiers restent encore dans leurs fondations, tel entre autre l’harmonisation fiscale et sociale. L’élection d’Emmanuel Macron semble pouvoir les relancer.

L’accueil réservé par la Chancelière Angela Merkel au lendemain  de l’investiture à notre nouveau Président laisse présager de nouveaux horizons. Il ne faut cependant pas oublier que les prochaines élections du Bundestag en Septembre 2017 restent la priorité Outre-Rhin. Les quatre prochains mois seront marqués par un certain immobilisme.

Relancer le projet d’une Europe sociale nécessite cependant être exemplaire. Ne l’oublions pas, l’Allemagne va bien et n’a pas besoin de rien. À jeu égal, il nous revient en France d’œuvrer sur les questions économiques : baisse pérenne du chômage, déficits budgétaires et commerciaux, taux de croissance à maintenir et à relever.

La République En Marche! a une feuille de route bien précise en ce sens. Les Marcheurs ont fait un travail monstre pour construire un modèle fiable autour d’Emmanuel Macron. Son programme s’articule autour de trois axes : l’investissement, la justice fiscale et un effort de réduction des dépenses publiques.

C’est en donnant des preuves tangibles de son sérieux économique que la France pourra engager le projet d’une Europe sociale. C’est ce que l’Allemagne attend. Y réussir consolidera le couple franco-allemand et relancera implicitement le dossier social en Europe.

La France est En Marche ! pour construire une majorité de projet.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *